Accueil
Enracinés et fondés dans l'amour (Eph 3,17)
Enracinés et fondés dans l'amour (Eph 3,17)
Nos sources Nos lieux de mission Au fil des jours Archives Agenda

Autres pages : 0 | 10 | 20

Accueil > Archives > Communautés > « A la Mémoire d’Edith »

« A la Mémoire d’Edith »

Des rencontres qui font vibrer la vie.

Située à l’orée de la forêt de Brocéliande, terre de légendes, la commune de Plélan le Grand (35) est un lieu bien connu des soeurs de l’Immaculée. Elles ont été à l’origine de la villa St Joseph, aujourd’hui EHPAD. Elles ont vu aussi des générations d’enfants se succéder dans l’école maternelle et primaire en développement

Aujourd’hui 4 soeurs habitent dans une maison située dans l’enceinte de l’EHPAD "Villa st Joseph" qui est sous la tutelle de la Congrégation. Elles forment une communauté avec 2 autres soeurs qui sont résidentes à la Villa St Joseph.

JPEG - 19.1 ko
Villa St Joseph

Présence de proximité vécue aussi avec le personnel et les personnes âgées. Avec grand intérêt, la communauté participe aux différentes animations et parmi elles à la récente rencontre intergénérationnelle : " A la mémoire d’Edith"

Le projet porté par l’EHPAD La Villa St Joseph de Plélan le Grand est l’aboutissement des diverses rencontres ‘intergénérationnelles’, sur le thème de la mémoire et la transmission.

Ecole Notre Dame PlélanCes rendez-vous ont eu lieu tout au long de l’année scolaire 2011-2012. Ils sont le tremplin d’une pérennisation de lien entre les structures, à savoir les écoles primaires Notre Dame et la Pierre-Pourprée, le collège de l’Hermine www.college-hermine.org/ et les Espaces jeunes de Plélan et Tréffendel.

M. BERROU, directeur de l’EHPAD, est reconnaissant pour l’investissement des divers partenaires et de l’objectif : « Maintenir le lien avec la vie dans la cité et le monde en général.

A la mémoire d’Edith, est l’expression de cette quête du sens de la vie, de son essentiel… Edith, une vieille femme d’aujourd’hui, vivant en milieu rural breton et traditionnel.
Quand elle évoque son passé, il nous est facile de le partager avec la même joie et le même enthousiasme.
Il s’agit de faire connaître la vie d’autrefois aux enfants, et aussi d’apprendre avec eux les chansons qui ont bercé la jeunesse des aînés : « Le temps des cerises », « Le plus beau de tous les tangos du monde », « Tel qu’il est », « Mon homme », « Frou-frou… »
Heureux d’avoir été participants à cette manifestation qui a rassemblé l’intergénérationnel :
Chacun acteur et spectateur de ce beau spectacle.
Des enfants joyeux accompagnés de leur famille ont chanté les mêmes chansons que les personnes âgées des années 1919
Des collégiens ont joué de très beaux morceaux de musique avec leurs instruments.
Des élus se sont déplacés pour montrer leur intérêt à ces actions remarquables.
Des bénévoles ont accompagné les personnes, mais aussi des professionnels ont donné de leur temps pour la réussite de la rencontre.
Professeurs, enseignants du primaire, infirmières, aides-soignantes, tous ensemble, ont participé avec beaucoup de chaleur humaine.

Chacun était ainsi spectateur et acteur de ce beau spectacle.

Plusieurs sœurs de l’IMC : Plélan et St Méen le Grand

Portfolio