Accueil
Enracinés et fondés dans l'amour (Eph 3,17)
Enracinés et fondés dans l'amour (Eph 3,17)
Nos sources Nos lieux de mission Au fil des jours Archives Agenda

Autres pages : 0 | 10 | 20

Accueil > Au fil des jours... > Au-revoir aux soeurs de Hédé...

Au-revoir aux soeurs de Hédé...

Le dimanche 30 mai 2021

Au début de l’Eucharistie, Soeur Marielle Beauchesne a retracé l’histoire de la communauté.
Aujourd’hui, fête de la Sainte Trinité, l’Eglise nous invite à faire mémoire des moments où chacun, chacune, a pu reconnaître en sa vie l’amour gratuit de Dieu. Merci à vous, Père Richard, et à la communauté paroissiale de me permettre au nom des soeurs de l’Immaculée de retracer l’histoire des communautés successives insérées pendant 154 années dans ce territoire, vivant au milieu de vous, tissant des liens forts, particulièrement à Hédé et aussi à Tinténiac.

Hédé fut le lieu d’une des premières maisons ouvertes en Ille et Vilaine par notre fondatrice, Mère Saint Félix. Les premières soeurs, dont des institutrices, sont arrivées en juin 1851 à la demande de familles du Pays de Hédé, souhaitant l’ouverture d’une école de filles.

En septembre 1978, une directrice civile prenait la responsabilité de l’école tandis que la communauté résidait sur place dans une partie des locaux : des soeurs y assuraient l’accueil, la cantine, l’entretien des locaux et du jardin, le gardiennage, les parents d’élèves prenant largement leur part dans l’entretien des bâtiments et l’organisation des kermesses... Entre temps de nouvelles soeurs sont venues rejoindre ou remplacer les premières. Plusieurs d’entre elles se sont engagées davantage au service de la paroisse, auprès des enfants et des jeunes, soutenant les responsables des mouvements d’Action Catholique, visitant les personnes malades ou isolées...
Une communauté de soeurs de l’Immaculée a été présente dans l’école jusqu’en juillet 1990, date à laquelle les soeurs quittèrent Hédé, non sans regrets, après 139 ans de présence dans l’école, le secteur paroissial et sur la commune.

Puis c’est en 2006, lorsque les soeurs quittent Tinténiac, qu’une nouvelle communauté de l’Immaculée arrive à Hédé et s’installe dans l’ancien presbytère alors disponible. Voici le récit qu’en ont fait les trois soeurs arrivant de trois lieux différents. ’’Il nous aura fallu du temps pour aménager, ranger, décorer, mais cela a un goût de nouveauté ! Maintenant nous nous sentons bien dans notre maison. Cette maison, ancien prieuré, attenant à l’église du 11è siècle, est entourée de murs avec un vrai ’’jardin de curé’’ devant et une prairie à l’arrière’’.
Beaucoup d’habitants de Hédé gardent un bon souvenir des soeurs qui y ont oeuvré ces dernières années. Nous reprenons le flambeau sous une autre forme !. Nous étions attendues et bien accueillies, dès le dimanche 8 octobre 2006, jour de la fête paroissiale en l’église de Tinténiac, au cours de l’Eucharistie animée par des équipes du CMR (Chrétiens en monde rural)’’.

Très vite, les trois soeurs prennent ’’leur rythme de croisière’’.
Les vendredis matins, elles ouvrent aux personnes qui le désirent la prière des Laudes. Leur lieu de prière est également ouvert à d’autres groupes, par exemple les jeudis, de jeunes mamans s’y retrouvent pour prier et les soeurs sont invitées à se joindre à elles.
Dans le ’’parc’’, les enfants de l’école ’’Abbé Pierre’’, toute proche ont leur petit jardin. Si disaient-elles, nous sommes un peu retirées de la ville, nous ne sommes nullement isolées, notre porte est souvent ouverte, il y a du passage, de la vie !

Une belle histoire humaine et missionnaire s’est vécue à Hédé, à Tinténiac, et dans les communes proches. Plus qu’un Au-revoir, c’est mille mercis et l’assurance de liens forts qui perdureront sûrement. Leur reconnaissance va à vous tous, spécialement à celles et ceux qui ont partagé leurs temps de prière, leurs activités, leurs engagements, celles et ceux, nombreux, dont le maire et l’équipe des élus qui ont investi de leur temps et de leurs compétences dans l’entretien du jardin, l’embellissement de leur Maison !

Après l’envoi des trois soeurs vers leur nouvelle communauté, Mr M. Adgnot a exprimé beaucoup de mercis chaleureux et le Père Richard Bernier, curé, a remis à chaque soeur, une icône écrite par une artiste de Saint Symphorien.

Enfin, un buffet a rassemblé à la communauté les 25 soeurs venues accompagner nos trois soeurs et s’est prolongé par un échange convivial dans le parc.

Portfolio