Accueil
Enracinés et fondés dans l'amour (Eph 3,17)
Enracinés et fondés dans l'amour (Eph 3,17)
Nos sources Nos lieux de mission Au fil des jours Archives Agenda

Autres pages : 0 | 10

Accueil > Archives > Congrégation > Célébration de l’Alliance

Célébration de l’Alliance

Quimper le 7 octobre 2011

Action de grâce et joie étaient les notes dominantes de toute la célébration même si c’était une joie grave liée à la traversée du Mystère Pascal.
Beaucoup de paroles fortes tout au long de la cérémonie mais aussi des symboles !

Au début de la célébration, Soeur Jeannine le Roy, supérieure générale, a retracé l’origine et l’histoire des deux congrégations de l’Immaculée de Saint Méen et de la Congrégation de l’Immaculée de Buzançais. Ensuite soeur Hélène Guillou a présenté également l’origine et l’histoire de la congrégation de l’Adoration. En les écoutant, on ne pouvait qu’être frappés par les points communs : dates, souci de répondre aux besoins de l’Eglise et du monde de la première moitié du 19ème siècle mais aussi les accents différents comme l’adoration perpétuelle pour les soeurs de Quimper signifiée par la lampe posée sur l’autel, lampe que les soeurs se passaient quand elles se relayaient la nuit à la chapelle.


Les chemins tracés devant l’autel, avec les photos et les portraits des fondateurs et fondatrices rappelaient l’histoire de chaque congrégation et la vie de tant de soeurs qui, à travers le temps ont contribué à donner à leur famille religieuse le visage actuel ; toute cette histoire convergeant vers un arbre, un pommier qui sera planté dans le jardin de la maison-mère, à l’issue de la célébration du 8 décembre.


Après l’homélie du Père Gérard le Stang qui a insisté sur la dimension spirituelle de l’évènement pour chaque congrégation, pour chaque soeur, pour l’Eglise et pour le monde,
Soeur Hélène a fait la lecture du décret de fusion signé à Rome, le 19 mars 2011 : moment de grande émotion comme aussi la remise de la Règle de vie de la congrégation à chaque soeur de l’Adoration par Soeur Jeannine le Roy.

Symboliquement, des soeurs ont apporté au pied du pommier un peu de terre venant de Quimper, de Buzançais et de Saint Méen, signifiant la mise en commun des charismes des trois congrégations qui coloreront les fruits à venir. La fécondité est en espérance.
La fête s’est terminée par le verre de l’amitié,
moment de grande convivialité, d’accueil mutuel : soeurs, invités, amis de la Fraternité Providence, prêtres invités, voisins...
Quelques passages du récit fait
par Soeurs Jeanne Yvonne Laot et Marie Angèle Provost (Brest)

Vous pouvez consulter sur internet deux vidéos réalisées par madame Danielle Ropars dont voici le site : WWW.danielleropars.com . Dans vidéos, cliquer sur " ma chaîne".

Portfolio