Accueil
Enracinés et fondés dans l'amour (Eph 3,17)
Enracinés et fondés dans l'amour (Eph 3,17)
Nos sources Nos lieux de mission Au fil des jours Archives Agenda

Autres pages : 0 | 10 | 20

Accueil > Au fil des jours... > Construire un vivre ensemble...

Construire un vivre ensemble...

Proximité fraternelle dans la Tour...
Nous habitons dans une des Tours de la rue du Nivernais de 14 étages avec 70 appartements. Les habitants offrent une grande diversité de cultures.
La majorité appartient à la tradition musulmane.
Nos relations ne sont pas de grands débats, mais une proximité fraternelle quotidienne qui s’exprime dans les attentes et montées dans les ascenseurs : Un bonjour, une bonne après-midi, une Bonne soirée, avec de larges sourires.
Un de nos voisins albanais ne parlent pas le français, c’est la main sur son coeur qu’il nous salue toutes les fois que nous nous croisons !

Avec ceux et celles que nous connaissons mieux : ’’Vous allez bien, nous ne nous sommes pas vus depuis quelque temps !’’. Au moment du Ramadan, nous souhaitons ’’Bon ramadan, ce n’est pas trop dur ?’’. La réponse est toujours : ’’Si, les premiers jours seulement !’’. Souvent aussi, il nous est dit : ’’Vous venez de la prière ?’’.

Quelques rencontres plus denses...

A notre étage, une famille albanaise nous apporte des assiettes de mets de son pays, un jour la maman vient nous demander de lui rédiger un petit papier sur nos relations car elle doit aller à la préfecture pour renouveler son certificat de nationalisation. Ce que nous avons fait en indiquant notre identité de communauté catholique. A la Préfecture, ils ont relevé le positif de ces échanges amicaux entre nos deux religions.

Avec les deux filles de cette famille, il y a eu une rencontre d’une équipe des enfants de la catéchèse pour échanger sur les deux religions. ’’Nous avons le même Dieu qui nous a créés !’’ déclare l’albanaise musulmane.

Au lendemain de l’assassinat du professeur de Conflans Ste Honorine, une de nos voisines tchetchène, avec qui nous échangions, nous dit sa désolation par ces mots ’’Ce n’est qu’un tchetchène ! Il ne faut pas généraliser !

Avec un autre habitant, marocain et fidèle à aller prier à la Mosquée de la route de Vezin où il va en vélo, nos échanges sont plus denses et plus ouverts sur les relations interreligieuses de Rennes.

Ainsi se construit un vivre ensemble qui tissent des liens à travers des conversations d’amitié...

Communauté du Nivernais/Rennes

Portfolio