Accueil
Enracinés et fondés dans l'amour (Eph 3,17)
Enracinés et fondés dans l'amour (Eph 3,17)
Nos sources Nos lieux de mission Au fil des jours Archives Agenda

Autres pages : 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90

Accueil > Back Office > Aujourd’hui, Dieu nous sauve ! > Journée Mondiale de la Paix

Journée Mondiale de la Paix

Personne ne peut se sauver tout seul.
Repartir après la Covid-19 pour tracer ensemble des sentiers de paix.

’’Pour ce qui est des temps et des moments de la venue du Seigneur, vous n’avez pas besoin, frères, que je vous en parle dans ma lettre. Vous savez très bien que le jour du Seigneur vient comme un voleur dans la nuit.’’ (Première lettre de St Paul aux Thessaloniciens 5,1-2).
L’apôtre Paul invite à rester ferme dans l’attente de la rencontre avec le Seigneur, les pieds et le coeur sur terre, capable de porter un regard attentif sur la réalité et les événements de l’histoire. Même si ces événements semblent tragiques et que nous nous sentons poussés dans le tunnel sombre et pénible de l’injustice et de la souffrance, nous sommes appelés à garder le coeur ouvert à l’espérance, en faisant confiance à Dieu qui se rend présent, nous accompagne avec tendresse, nous soutient dans notre fatigue, et, surtout, guide notre chemin.

... L’heure est venue de prendre le temps de nous interroger, d’apprendre, de grandir et de nous laisser transformer, tant individuellement que communautairement ; un temps privilégié pour se préparer au ’’jour du Seigneur’’
- Qu’avons-nous appris de cette situation de pandémie ?
- Quels chemins nouveaux devons-nous emprunter pour nous défaire des chaînes de nos vieilles habitudes, pour être mieux préparés, pour oser la nouveauté ?
- Quels signes de vie et d’espérance pouvons-nous saisir pour aller de l’avant et essayer de rendre notre monde meilleur ?

... Nous avons tous besoin les uns des autres, notre plus grand trésor, et aussi le plus fragile, est la fraternité humaine fondée sur notre filiation divine commune, et personne ne peut se sauver tout seul.

... Nous avons fait des découvertes positives : un retour bénéfique à l’humilité, un sens renouvelé de la solidarité qui nous incite à sortir de notre égoïsme pour nous ouvrir à la souffrance des autres et à leurs besoins...

... Remettre au centre le mot ’’ensemble’’. C’est ensemble dans la fraternité et la solidarité, que nous construisons la paix, que nous garantissons la justice et que nous surmontons les événements les plus douloureux.

... La guerre en Ukraine, comme tous les autres conflits répandus dans le monde, est une défaite pour l’humanité entière et pas seulement pour les parties impliquées.
... Que nous est-il demandé de faire ? Nous laisser changer le coeur par l’urgence, c’est-à-dire permettre à Dieu, de transformer nos critères habituels d’interprétation du monde et de la réalité. Nous devons y penser à la lumière du bien commun, avec un sens communautaire c’est-à-dire comme un ’’nous’’ ouvert à la fraternité universelle. Il est temps de nous engager tous pour guérir notre société et notre planète, en créant les bases d’un monde plus juste et plus pacifique.

... Nous sommes appelés à relever les défis de notre monde, avec responsabilité et compassion : réexaminer la garantie de la santé publique pour tous ; promouvoir des actions en faveur de la paix pour mettre fin aux conflits et aux guerres qui continuent à faire des victimes et engendrent la pauvreté ; prendre soin de manière concertée de notre maison commune et mettre en oeuvre des mesures claires et efficaces pour lutter contre le changement climatique ; combattre le virus des inégalités ; garantir l’alimentation et un travail décent pour tous, en soutenant ceux qui n’ont pas de salaire minimum et se trouvent en grande difficulté... Nous devons développer l’accueil et l’intégration, en particulier des migrants et de ceux qui vivent comme des rejetés dans nos sociétés.
... Inspirés par l’amour infini et miséricordieux de Dieu, nous pourrons construire un monde nouveau et contribuer à édifier le Royaume de Dieu qui est un Royaume d’amour, de justice et de paix.

... A tous les hommes et femmes de bonne volonté, je leur souhaite de construire, jour après jour en artisans de la paix, une Bonne Année ! Que Marie Immaculée, Mère de Jésus et Reine de la Paix, intercède pour nous et pour le monde entier.

Pape François