Accueil
Enracinés et fondés dans l'amour (Eph 3,17)
Enracinés et fondés dans l'amour (Eph 3,17)
Nos sources Nos lieux de mission Au fil des jours Archives Agenda

Autres pages : 0 | 10

Accueil > Au fil des jours > Jubilé d’Or à l’Ile Molène

Jubilé d’Or à l’Ile Molène

Dimanche 6 mai 2018, grande fête à Molène.
Après 50 années effectives de vie religieuse, Sœur Marie-Louise fête son Jubilé d’Or avec ses invités et les Molénais.

Sœur Marie-Françoise Drévès et Sœur Monique Grégoire arrivent par le bateau de 14 h 30 au Conquet, le samedi après-midi 5 mai. La communauté a la joie de les accueillir par un beau temps. Christian Bernard, curé de la paroisse, ainsi que la communauté de Plouzané débarquent à 10 h 30 le dimanche matin. La messe a lieu à 11 heures.

Mais avant ce jour « J », les paroissiens de Molène bénéficient d’une « avant-première ». Pour les mettre dans l’ambiance, la communauté leur passe le diaporama sur les origines de la Congrégation. Les personnes présentes (25) dialoguent, car très intéressées. Puis, à partir de certains mots ou expressions clés de notre charisme, nous partageons notre façon de vivre notre vie de religieuses de l’Immaculée de St Méen. Et nous voilà encore en plein débat ! La réunion commencée à 15 heures se termine à 17 heures. Sœur Marie-Françoise est heureuse d’échanger avec un des participants avant la cérémonie du dimanche.

Une cinquantaine de personnes (Molénais et touristes) participent à l’Eucharistie et au renouvellement des vœux de Sœur Marie-Louise. C’est en chantant « Jubilez, criez de joie » que commence la cérémonie. Mais des chants en breton vont jalonner celle-ci, comme il se doit sur l’ile. C’est une première pour Christian et pour les Molénais d’entendre une religieuse renouveler ses vœux et de communier à son engagement par le chant « De mon cœur a jailli ce beau poème ». Trois enfants et quatre adultes participent à la procession des offrandes : Deux jeunes enfants commencent la procession avec des lumignons, guidés par Sœur Annick ; Sœur Josée Bergot et Chloé (enfant catéchisée par Sœur Marie-Louise) arrivent, portant des fleurs ; Dominique (tante de Chloé qui l’aide pour la catéchèse) et Sœur Marie-Louise apportent calice et patène. La Congrégation n’est pas oubliée quand, après l’envoi, vibre le chant « KalonDinammMari leun a garantez… » (Cœur très pur de Marie débordant d’amour…)

Après avoir participé à l’action de grâce des 50 années de vie religieuse de Sœur Marie-Louise, la communauté invite l’assemblée à vivre la fraternité en partageant le verre de l’amitié au fond de l’église. Merci à celles qui l’ont préparé.

Le repas festif nous attend à la communauté. Nous sommes huit sœurs et Christian, le curé de la paroisse. Un beau lieu jaune pêché dans les eaux Molénaises nous attend comme hors d’œuvre et nous dégustons ensuite un bon ragoût de saucisses de Molène, plat de l’ile… Durant ce repas et en attendant l’heure du retour sur le continent (repos, marche, jeu), la joie est de la partie. Tout a une fin. A 17 h30, les invités quittent l’ile et les insulaires et abordent le continent après 45 minutes de traversée.

Pour les insulaires, la fête continue…. Le jeudi 17 mai, l’équipe du partage d’évangile se réunit à midi pour partager un repas. Celui-ci a lieu, symboliquement, au presbytère, à la table de nos partages spirituels et non à la communauté. Personne n’est triste mais nous pensons aux absents. Nous sommes une dizaine de personnes à bénéficier de ce joyeux repas de fête préparé par les unes et les autres.

Le 6 juin, lors de la visite de la Fraternité de l’Immaculée à Molène, Molénais et Fraternité se rejoignent pour la découverte de la vie des sœurs de la congrégation en Afrique depuis 1955 et aussi pour faire connaissance… et c’est avec regret que le trio va reconduire la vingtaine de « touristes » à la gare maritime pour le bateau de 17h15.
La communauté et les Molénais garderont de ce jubilé d’or un excellent souvenir : partage, communion, découverte, rencontre, joie.

Molenais et membres de la fraternitéMerci aussi pour la venue de Sœur Marie-Françoise et de Sœur Monique qui, nous le croyons… nous en sommes certaines, participant à cette fête, ont goûté un peu à la vie des insulaires et sont entrées en relation avec quelques personnes… Nous rendons grâce pour ces journées et pour tout ce qu’elles ont apporté aux participants et à nous, sœurs de l’Immaculée.

Marie-Louise B.

Portfolio