Accueil
Enracinés et fondés dans l'amour (Eph 3,17)
Enracinés et fondés dans l'amour (Eph 3,17)
Nos sources Nos lieux de mission Au fil des jours Archives Agenda

Autres pages : 0 | 10 | 20

Accueil > Au fil des jours > Kisangani - célébration d’un triple événement

Kisangani - célébration d’un triple événement

Le dimanche 15 décembre 2019, les sœurs de l’Immaculée et les jeunes en formation avons célébré, à Kisangani, la fête de l’Immaculée, les 50 ans de notre présence en RDCongo et les 20 ans de profession des deux premières sœurs Congolaises : Sœurs Eugénie et Clémentine .

Préparation de la fête
Cette fête a été préparée dans les communautés par une neuvaine, du 29 novembre au 7 décembre. Nous avons suivi la structure des Vêpres en l’adaptant. Des laïcs associés à la congrégation y ont participé dans quelques communautés.
Le dimanche après-midi 1er décembre, nous nous sommes réunies au noviciat, sœurs et jeunes en formation pour regarder ensemble un montage relatant l’arrivée des sœurs à Yangambi et Kisangani. Les laïcs avaient été invités et ont participé. C’était une bonne manière, pour les jeunes surtout, de connaître la congrégation et les circonstances de son implantation à Kisangani.
Le 4 décembre, la Radio Télévision Amani (RTA), la radio du diocèse nous a interviewées. Nous avons présenté la congrégation, son arrivée en RDCongo, nos lieux de présence au cours de ces 50 ans et nos formes de présence actuelles.

Célébration eucharistique
La célébration eucharistique a commencé à 9 h 30, à la paroisse Bienheureuse Anuarite, proche des communautés du noviciat et de l’avenue Lulua. Monseigneur Marcel UTEMBI, archevêque de Kisangani a présidé la célébration. Il était heureux de pouvoir célébrer ces événements de congrégation. Le Vicaire Général, le Chancelier, le curé de la paroisse Bienheureuse Anuarite et quelques autres prêtres ont concélébré. Plusieurs n’ont pu être présents car très occupés dans les paroisses en ce temps de l’Avent. Ils nous ont rejoints l’après-midi.
Au début de la célébration, Soeur Angèle a donné les raisons et les circonstances de l’arrivée des sœurs de l’Immaculée en RDCongo, à la demande de Mgr Fataki, évêque du diocèse de Kisangani.

Elle a cité les principaux événements qui ont jalonné ces 50 ans dont l’implantation d’une communauté à Basoko, en 1981 et la décision prise au Chapitre de 1994 d’accueillir des jeunes filles Congolaises dans la congrégation. Ce qui a conduit la congrégation à créer d’autres communautés à Kisangani. En cette année 2019, les deux premières sœurs Congolaises fêtent 20 ans de profession.

A la procession des offrandes, deux sœurs dont Sr Clémentine, un couple de laïcs et deux jeunes en formation ont apporté les offrandes dont une reproduction de Mère St Félix peinte par un artiste Congolais et un panneau avec les photos des 21 sœurs qui ont vécu ou vivent encore en RDCongo.
En action de grâce, les sœurs et les jeunes en formation ont chanté ensemble le Magnificat pour ces 50 années de présence marquées de tribulations et d’épreuves mais aussi de joies et d’espérance.
Enfin, Sœur Angèle a remercié les différents acteurs de cette célébration et a conclu : Le Chapitre général de 2018 nous engage, là où nous sommes, à ‘tisser la toile de l’espérance. Puissions-nous être témoins de cette espérance que nous donne notre foi en Jésus-Christ, l’Emmanuel, que nous allons bientôt fêter.
Puis le curé de la paroisse a pris la parole pour dire sa joie de nous accueillir dans sa paroisse pour cet heureux événement.
Monseigneur Utembi a clos les interventions en remerciant chaleureusement les sœurs de l’Immaculée pour toute l’œuvre accomplie dans les domaines de l’éducation, de la santé, du social, de la pastorale dans les paroisses. Il nous a invitées à continuer dans ce sens.

Fête de l’après-midi au noviciat
Après la célébration, les invités se sont retrouvés au noviciat. Mgr Utembi a pu rester un bon moment. A l’entrée du noviciat, un panneau relatant par des photos les principaux événements de ces 50 ans attendait les invités.
Un temps d’animation a précédé le repas et s’est prolongé après. Les novices ont composé un sketch sur la visite de Mgr Fataki à la maison-mère venu demander des sœurs au Conseil général de l’époque. « C’était sa quatorzième station » avait-il dit. Les postulantes et aspirantes ont aussi interprété des poèmes, des danses et composé des chants du jubilé. Un repas préparé par les sœurs et les jeunes, le samedi soir et une partie de la nuit a été très apprécié.
Sœur Clémentine a donné un témoignage sur ses 20 ans dans la congrégation. Sœur Eugénie, malheureusement n’était pas présente. Les laïcs ont aussi marqué leur présence par un cadeau.
Si la fête s’est bien passée, il faut l’attribuer à la bonne volonté et à l’engagement de toutes. Les responsabilités avaient été partagées et chacune y a mis toutes ses compétences et son cœur pour les mener à bien. Merci à chacune.
Sœur Angèle