Accueil
Enracinés et fondés dans l'amour (Eph 3,17)
Enracinés et fondés dans l'amour (Eph 3,17)
Nos sources Nos lieux de mission Au fil des jours Archives Agenda

Autres pages : 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70

Accueil > Back Office > Témoins > La Résurrection se parle au présent

La Résurrection se parle au présent

LA RESURRECTION SE PARLE AU PRESENT

Jean-Marie Petitclerc, prêtre, nous redit que la Résurrection se parle au Présent... Que nos yeux s’ouvrent, comme ceux des disciples d’Emmaüs pour reconnaître la présence du Vivant sur nos chemins de tous les jours.

Voici que ce matin, la pierre a été ôtée du tombeau. Une brèche s’est ouverte. Désormais rien ne sera plus comme avant. La nouvelle est bientôt sur toutes les lèvres. Celui qu’on croyait mort est vivant, ll nous précède sur les routes du monde et nous appelle sans cesse au-delà de nos peurs.

Celui qui nous pousse à nous mettre debout au lieu de ramper, de nous rassembler au lieu de nous murer dans nos solitudes, à nous mettre en marche au lieu de renoncer : CHRIST EST RESSUSCITE (un peu comme nous disons qu’il a été enseveli). La Résurrection ne peut que se parler au présent. Proclamer CHRIST EST RESSUSCITE, ce n’est pas faire un constat sur le passé, c’est prendre un engagement dans le présent.

Croire en la Résurrection, c’est accepter de toujours recommencer, et de façon toujours nouvelle, sans céder à la tentation du découragement. C’est croire que l’avenir est ouvert, en refusant surtout lorsque les temps sont difficiles, de devenir nostalgiques du passé. C’est s’engager sur des chemins nouveaux, en devenant créateurs de relations nouvelles. Il ne s’agit pas de disserter sur la Résurrection mais d’en vivre. Car on ne peut pas prouver la Résurrection, on peut seulement en témoigner.
Revue " Panorama", avril 2010.