Accueil
Enracinés et fondés dans l'amour (Eph 3,17)
Enracinés et fondés dans l'amour (Eph 3,17)
Nos sources Nos lieux de mission Au fil des jours Archives Agenda

Autres pages : 0 | 10 | 20

Accueil > Nouvelle rubrique N° 3 > ’’Marie, nous te confions notre monde...’’

’’Marie, nous te confions notre monde...’’

Tel était le thème du pèlerinage à Lourdes du Diocèse de Rennes du 12 au 18 octobre 2020.
Nous avons été sollicitées pour témoigner de notre vocation de Soeurs de l’Immaculée.

Le Père Olivier Ribadeau Dumas, recteur du sanctuaire Notre Dame de Lourdes, nous confie le message suivant :
Venez à la Grotte de Massabielle, vous savez que c’est le sourire de Marie qui vous y attend !

Le pèlerin de Lourdes est un pauvre qui marche sur les pas de Bernadette, à qui Marie est apparue. Cette rencontre illumine et traverse sa vie au point que prenant le même chemin aujourd’hui, nous goûtions aussi à cette rencontre étonnante. Le pèlerin est un pauvre qui vient aussi déposer au pied du rocher de Massabielle le poids de sa vie, celui souvent de blessures lourdes, dans le corps ou dans le coeur. Dès lors, les gestes que pose le pèlerin en ce lieu, portent une marque unique.

85 pèlerins de Rennes se sont donc mis en route, emmenant avec eux, les nombreuses intentions qui leur avaient été confiées. Quelques prêtres et diacres avec leurs épouses nous ont accompagnés. Parmi les pèlerins, des personnes avec un handicap, elles ont été prises en charge par des membres de l’Hospitalité du Diocèse.

Une croix sur laquelle étaient écrits les noms de 235 malades du Diocèse devant aller en pèlerinage en mai était présente durant toutes les célébrations. A notre arrivée à Lourdes, trois ou quatre noms nous ont été remis et nous étions chargés de prier plus spécialement pour ces personnes durant la semaine.

Les temps forts qui nous ont frappées l’une et l’autre : l’entrée en pélerinage, les Eucharisties, le chapelet à la grotte, le chemin de croix écrit par Mgr Alexandre Joly, les catéchèses et spécialement l’envoi en mission par Mgr Ribadeau Dumas qui a clôturé notre pèlerinage.
Après avoir prié Marie, nous avons fait le geste de l’eau à la piscine, c’est-à-dire recevoir l’eau dans nos mains, nous laver le visage en signe de purification. Le Psaume 50 a résonné à ce moment-là : ’’Lave-moi Seigneur mon Dieu, purifie-moi, prends pitié de moi’’...

Deux rencontres importantes :
- La communauté du Cénacolo : des jeunes sont venus témoigner ; perdus dans le monde des addictions et souvent marginalisés, ils passent plusieurs années dans la communauté pour se réinsérer. Durant ce temps, ils vivent isolés et privés de toute relation avec le monde : pas de télé, de radio, de musique, ni de téléphone. Il faut se reconstruire par le travail, la fraternité, l’entraide et la prière.
- Les acteurs de la comédie musicale ’’Bernadette de Lourdes’’ : les personnages principaux parviennent à faire revivre l’aventure de Bernadette et à en faire un spectacle touchant et fédérateur. Les acteurs de confessions différentes nous ont expliqué comment le message de Bernadette avait rejoint chacun dans sa vie.

Tous ces temps forts ont contribué à se connaître, à vivre la fraternité entre nous, à partager spontanément les joies et les peines de chacun, à prier pour notre Diocèse, l’Eglise, le monde... Tous, nous étions des envoyés en mission pour prier, célébrer, rendre grâce, mais porter aussi le poids des souffrances vécues par les uns et les autres.
Nous avons allumé et fait brûler des cierges aux intentions confiées : la congrégation, l’Eglise, le monde, nos familles. Ils sont le signe de la prière de tant de personnes... le signe de la lumière.

Peu de pèlerins présents à Lourdes, la situation sanitaire pèse sur l’ensemble des structures, et nous avons senti la préoccupation de nombreuses personnes impliquées aussi bien aux services du sanctuaire que des commerces, des hôtels, etc...

Nous avons vécu avec joie ce pèlerinage et nous remercions à la fois, les organisateurs, les pèlerins avec qui nous étions et la congrégation qui nous a permis de nous y rendre.

Mgr Alexandre Joly conclut : Marchons avec joie, peuple de pèlerins, Eglise rassemblée autour du Christ, pour revenir habités par la foi et l’espérance, le coeur comblé de la miséricorde de Dieu que nous révèle la Vierge Marie.
M.B. et E.N.