Accueil
Enracinés et fondés dans l'amour (Eph 3,17)
Enracinés et fondés dans l'amour (Eph 3,17)
Nos sources Nos lieux de mission Au fil des jours Archives Agenda

Autres pages : 0 | 10 | 20

Accueil > Au fil des jours > Noces de diamant pour les soeurs

Noces de diamant pour les soeurs

de la profession de 1959

Soixante ans de vie religieuse ! Comment allions-nous marquer cette étape ?
Quelques-unes proposent de faire une retraite ensemble et nous avions entre les mains le programme des activités du Centre Spirituel de la Roche du Theil, nous remarquons « une retraite pour jubilaire : un temps pour relire nos fidélités et la grande place de la fidélité de Dieu… » Rapidement nous avons répondu affirmativement à la proposition.

Le 28 avril au soir, 12 sœurs (2 ont dû renoncer) se sont retrouvées à la Roche du Theil, un lieu idéal pour les « Trappeurs »(nom donné au groupe) au milieu des bois, des ajoncs et des genêts, comme au temps où ils allaient d’un pas léger dans les bois de saint Lazare… Ils se sont retrouvés avec des sœurs jubilaires et de d’autres congrégations : Rillé, St Jacut des Pins ; St Gildas des Bois, les Ursulines de l’Union Romaine, la Retraite…

Le Père Michel MENEAU (Eudiste), animait cette retraite où dans le silence nous nous sommes mises à l’écoute de la Parole de Dieu inscrite dans nos cœurs… « Silence qui permet de descendre au plus profond de soi-même et de s’ouvrir à ce chemin de réponse que Dieu a inscrit dans le cœur de l’homme » (Benoît XVI).

L’animateur de la retraite, à la fin de chaque méditation évangélique, nous renvoyait dans la nature et nous pouvions nous remémorer les paroles du Pape François dans « Laudato Si »  :

« Nous avons besoin les uns des autres… Tout est lié… et l’homme intimement lié à la nature… tous unis… entrelacés par l’Amour que Dieu porte à chacune de ses créatures ».

La liturgie préparée par la communauté, sobre et priante, nous a aidées durant toute la retraite…

Le 4 mai, nous sommes venus à Saint-Méen où Marie-Thérèse L. et Yvonne U. nous attendaient. Au cours d’un goûter convivial, nous avons partagé fraternellement ce qui nous tenait à cœur, heureuses de communier à ce qui fait notre vie quotidienne…

Ensemble nous avons participé avec les sœurs de la Maison-Mère à l’Eucharistie anticipée du dimanche, moment important et apprécié par chacune…

Le dimanche 5 mai, dès 9 h 30, nous nous retrouvons au cimetière pour prier avec celles du groupe qui nous devancent dans le Royaume : Cécile M., Louise-Marie C., Thérèse C.. Sur chaque tombe nous déposons une fleur, signe de notre communion fraternelle.

A 11 heures, nous avions rendez-vous avec Sœur Géraldine et Sœur Marielle qui, volontiers, répondent à nos questions… Nous évoquons la présence de Sœur Marie-Françoise en Afrique et bien sûr les travaux de la Maison-Mère, sans oublier les fermetures de communautés. Ces événements nous touchent et nous sommes invitées à découvrir comment la ‘’toile de l’espérance’’ continue à se tisser.

Arrive l’heure du repas, nous rejoignons la communauté qui nous reçoit pour ce repas convivial et fraternel… suivi de la photo de groupe et d’une visite de chantier, guidée par Sœur Marie-Thérèse B.…

Et nous repartons heureuses de ce temps fort passé ensemble et déjà, nous repensons aux prochaines retrouvailles.

Le groupe des « trappeurs »