Accueil
Enracinés et fondés dans l'amour (Eph 3,17)
Enracinés et fondés dans l'amour (Eph 3,17)
Nos sources Nos lieux de mission Au fil des jours Archives Agenda

Autres pages : 0 | 10 | 20

Accueil > Au fil des jours > Retour à Buzançais (Indre)

Retour à Buzançais (Indre)

les 7 et 8 avril 2018, c’est
L’inauguration des nouveaux locaux.

Au-delà des mises aux normes nécessaires, sur le plan de l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite et la sécurité incendie, les Chefs de l’Etablissement scolaire de l’Immaculée de Buzançais, l’OGEC, en lien avec l’AFRB (Association de formation religieuse du Berry – Association immobilière diocésaine devenue propriétaire du site lors de l’apport de notre congrégation en 2012.), ont engagé une démarche de réflexion. Elle les a conduits à prendre la décision à la fois de rénover le bâtiment principal et de construire du neuf.
Etaient invitées à l’inauguration, les sœurs de la dernière communauté, fermée depuis 3 ans, (Srs P. Caroff, A.M. Roudaut, B. Gallée, Y. Creignou, avec les sœurs de la communauté de Châteauroux et les sœurs du Beau).

Monsieur Fournier-Montgieux, Président de l’OGEC, dans son allocution, a rappelé le souci de tous les partenaires de ne pas « oublier leurs racines ». En lien avec l’architecte, certains éléments du patrimoine immobilier ont été remis en valeur ou insérés dans la rénovation. M. Fournier-Montgieux a poursuivi « Au-delà des pierres et des objets, ces murs parlent de toutes celles et ceux qui ont cru à l’importance de l’éducation des filles et plus largement des jeunes. Une belle occasion pour nous et nos élèves de mieux comprendre comment le travail, le dévouement, et la foi des prêtres et des religieuses ont pu faire naître et vivre, ici en Berry, à une époque post Révolution 1789, donc encore bien tourmentée, cette institution des religieuses de l’Immaculée Conception. » (cf. le livre : La Mère Marie Julie d’Auvergne).

A son tour, Monsieur Bonnet, directeur diocésain de l’enseignement catholique en Berry et Loiret, interprète le symbole de la clef figurant au verso du carton d’invitation : la clef du porche restauré, la clef du savoir, la clé du projet de l’établissement et de l’Enseignement catholique.

A ce titre, il fallait commencer par le porche d’entrée, portail devenu branlant avec une sculpture du fronton rongée à tel point qu’il a fallu retrouver, au travers d’une vieille carte postale, son graphisme : 2 lettres majuscules A et M entrelacées : « Ave Maria » ou « Anima Mea », signe désormais bien visible depuis l’entrée.
Ces racines ont aussi été retrouvées lors de la visite des locaux restaurés. C’est ainsi que l’on a pu admirer le beau panneau menuisé de l’ancienne salle à manger mis en lumière dans la salle d’art plastique et aussi le linteau ouvragé de l’entrée de cette ancienne salle à manger restauré lui aussi.

Un temps d’inauguration est aussi et surtout l’occasion d’honorer 3 attitudes éducatives essentielles simples et très souvent oubliées : Saluer, Remercier, Rendre grâce. Pour terminer, M. Bonnet a offert à l’établissement une nouvelle plaque du logo de l’enseignement catholique qui, comme le nouveau logo de l’établissement scolaire de Buzançais, cherche à dire son identité. Le logo joue autour du nombre 3 :
• Enseigner/ Eduquer/ Evangéliser.
• Père/ Fils/ Esprit
• Foi/ Espérance/ Charité
• Jeunes/ Personnels/ Parents
• Liberté/ Egalité/ Fraternité.

Il concluait : « Si un jeune, une famille, un personnel, ne sait pas exactement pourquoi il est à l’Immaculée Conception, qu’il sache pourquoi il y reste ! »

Madame Séverine Conchon, Chef d’Etablissement coordinateur a, elle aussi, repris le symbole de la clef en tentant une comparaison avec la réflexion de Thérèse d’Avila dans « le Château de l’âme »… « A l’Immaculée, on dépasse les 7 demeures…témoins, les nombreuses clefs collectées au cours des années. Ces clefs ne serviront plus car, désormais, l’ensemble du personnel de l’Immaculée ne trouvera dans sa poche qu’une clef : un passe-partout. Ce passe, c’est le passe de l’instruction, de l’éducation, le passe des savoirs être et savoirs faire. Il est aussi le passe des parents… le même passe pour faire grandir nos pépites pour toucher les étoiles ».

Le Père Eric Vinçon, Vicaire général, délégué de Mgr Maillard, après un temps de prière, bénit les croix qui seront remises dans chaque classe par un élève et un enseignant. Une croix est aussi remise à Sr Marie- Françoise.

La présence des Soeurs Marie-Françoise Drévès et Marielle Beauchesne a manifesté aussi la pérennité des liens profonds entretenus depuis 1969 entre les deux congrégations qui maintenant n’en font qu’une. Nous avons toutes apprécié cette journée pleine de sens. Nous avons été les témoins émerveillés de cette transmission qui s’inscrit dans la durée par l’immobilier et au-delà par le projet éducatif marqué par l’Evangile. Nous avons rencontré des jeunes qui aiment leur école et des adultes, parents et enseignants, heureux d’être là.

Concluons en accueillant le message de M. Fournier-Montgieux : « Grâce à vous, mes sœurs, et pour faire écho à votre prochain Chapitre général, je dirai que vous avez donné des moyens renforcés pour « inscrire la foi chrétienne dans notre cité » et être pour nos jeunes un de ces « corps d’espérance » dont ils ont tant besoin. Dites bien, en rentrant, à vos autres sœurs que, si nous sommes dans leur prière, celle-ci est efficace à n’en pas douter, et qu’elles sont bien dans les nôtres aussi ! ».
Pour terminer ce week-end, la participation à l’Eucharistie, célébrée par le Père Eric, curé de la paroisse, nous a permis de saluer beaucoup d’amis … et ce fut l’accueil chaleureux, à la salle paroissiale, pour un repas partagé où rien ne manquait.
Le voyage retour a été animé par le partage du vécu de ces quelques heures. Des mots jaillissent : retrouvailles chaleureuses, grande joie, bonheur, émotion, admiration, surprises, découvertes … mais aussi, c’était très bon mais trop court !

Les participantes