Accueil
Enracinés et fondés dans l'amour (Eph 3,17)
Enracinés et fondés dans l'amour (Eph 3,17)
Nos sources Nos lieux de mission Au fil des jours Archives Agenda

Autres pages : 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90

Accueil > Back Office > Aujourd’hui, Dieu nous sauve ! > Au chevet de l’humanité...

Au chevet de l’humanité...

Père Sylvain Gasser, assomptionniste, nous redit que l’annonce du matin de Pâques descelle la pierre des coeurs humains.

Trois jours pour voir Jésus aller vers qui l’envoie. Trois jours pour traverser la passe de la mort à la vie renouvelée, pour que notre attente de Pâques ne meure pas.
Le repas du Jeudi Saint célèbre l’amour fraternel dans le don de soi.
La souffrance du monde est assumée dans le Vendredi Saint.
L’annonce du matin de Pâques, signe de la joie de Dieu, descelle la pierre des coeurs humains.
Mais le message de ces jours peut s’entendre aussi là où il prend sens pour tout être compatissant. Le drame de la Croix n’est pas simplement l’échec d’un prophète galiléen. Il révèle ce qui se passe, hélas, dans notre monde : le triomphe de la violence et du mensonge, la logique de l’enfermement, la haine de l’autre. Or, il n’y a pas d’enfer que le Christ n’ait visité. Au chevet de l’humanité la plus aliénée, il y a encore un Dieu en attente. La mort a été défaite sur son propre terrain. Dès lors, l’homme est possible. Et dans ce monde éprouvé, il n’y a pas de fatalité, seulement un manque d’imagination, d’attention et de dévouement.